9 juin 2016 Commentaires fermés sur Comment est-ce qu’on fabrique des valises en aluminium? Non classé

Comment est-ce qu’on fabrique des valises en aluminium?

Les valises TomyJack sont fabriquées par Synertek Industries. Au sein de Synertek, on a développé une expertise pour la conception et la fabrication de boîtiers en aluminium soudés et rivetés. L’aluminium est un matériau qui est difficile et long à souder lorsqu’il est mince. C’est pourquoi la majorité des fabricants optent pour un assemblage riveté. Ce n’est pas parce que les rivets c’est joli, c’est pour sauver des coûts de soudure. Là où ça prend trois minutes riveter une valise, ça prend quarante minutes pour la souder.

Alors, pourquoi les souder? Parce que c’est plus solide. Pour avoir une bonne résistance au stress, un joint riveté doit suivre certains critères. Le diamètre des rivets ne doit pas excéder trois fois l’épaisseur de la tôle la plus épaisse et l’espace entre les rivets doit être entre quatre et huit fois le diamètre du rivet. Maintenant, si on applique ça à des valises de moto, ça donnerait ça. Épaisseur de tôle: 1.2mm à 1.5mm donc rivet de maximum 4.5mm de diamètre avec des espacements de 15mm à 36mm entre les rivets. Si ces critères étaient respectés dans la fabrication de valises de moto, les valises rivetées seraient aussi solides que les valises soudées. Mais encore une fois, les fabricants essayent de sauver des coûts et mettent deux ou trois fois moins de rivets que nécessaire. L’option de souder les joints est donc intéressante si on ne veut pas que les valises aient l’air de la coque du Titanic.

Donc pour fabriquer des valises, on découpe d’abord des feuilles d’aluminium à l’aide d’une découpeuse au laser. Ensuite on plie les pièces sur des presses-plieuses à contrôle numérique avec le plus de précision possible. Une découpe et un pliage précis permettent de réaliser des beaux joints de soudure qui induisent un minimum de déformation dans les pièces soudées. Par la suite les assemblages soudés sont peints à l’aide d’une peinture en poudre qui est cuite sur la pièce.

On atteint ainsi un fini de peinture très uniforme et résistant. La dernière étape consiste à riveter les différentes composantes des loquets et toute la quincaillerie qui est sur les valises.

Comments are closed.